• Balancement en hamac

    Stimulation de l'oreille interne dans différentes directions de l'espace, qui permet de renforcer son système d'équilibre, de mieux supporter les transports...

  • Flexion alternée pour préciser le schéma corporel au niveau de chacune des jambes, des articulations, du poids, du volume des membres inférieurs. Flexion du gros orteil, qui sert de propulseur dans la marche.

  • Après le ramper et le 4 pattes, continue de créer des connexions croisées (gauche/droite), permettant l'accès à tout son potentiel cérébral. Dessine les pieds et mains dans le schéma corporel. Tonifie les membres supérieurs.

  • Avancée sur échelle

    Permet de renforcer l'agrippement palmaire, tout en ayant les épaules détendues, ce qui aidera à la motricité fine, notamment dans l'écriture.

  • Galipette

    Stimule l’oreille interne dans une projection avant. Installe le «reflexe de parachute» permettant de définir son espace personnel, de garder la juste distance avec les autres...

  • Motricité fine des mains

    Après la motricité globale, la motricité fine des mains est stimulée par les différentes prises de préhension.

  • Souffle par la bouche

    Allonge la durée expiratoire en clarifiant l'action du diaphragme, avec une bonne flexibilité de la musculature respiratoire.

 

La méthode Padovan, c'est quoi ?

 

C'est une méthode globale, particulièrement adaptée aux retards de développement (moteur, langage et apprentissage), dysfonctionnements, suites d'AVC, d'accidents, maladies dégénératives...

 

Elle permet de (re)vivre/expérimenter toute la séquence des mouvements fondateurs du développement humain, engrammée dans notre code génétique.

 

A chaque séance, nous récapitulons l'entrainement de haut niveau du bébé pendant ses premières années de vie,  lui permettant ce que seul l'Homme arrive à faire : tenir debout et marcher avec (seulement!) 2 appuis.

 

L'objectif est ainsi de (ré)-organiser l'ensemble du système nerveux, de stimuler le cerveau de fond en comble, en passant du gros orteil jusqu'à la langue, de façon répétée et régulière. Il s'agit d'une pratique globale, considérant la personne comme un tout.

 

Elle a été créée par Béatriz Padovan au Brésil dans les années 1970.

 

 

Dans la pratique :

 

La séance est individuelle et dure environ 45 minutes.

 

Chaque personne vit une séquence d'exercices corporels "neuro-évolutifs" qui récapitule :

 

-Les grands mouvements du corps permettant l'acquisition de la marche bipède, pour préciser le schéma corporel, la latéralité, mettre le corps "en place" avec de bons appuis, un système vestibulaire fonctionnel, une proprioception fine, des jambes fortes et flexibles...

 

On pourra ainsi être plus à l'aise dans son corps, s'y sentir bien, être plus coordonné et adroit, avoir ses référents spatiaux les plus clairs possibles (haut/bas, droite/gauche, davant/derrière).

 

Cela aidera, par exemple, à mieux distinguer un "p" d'un "b" (plus je sais où est mon haut et mon bas, plus j'arrive me projeter dans l'espace et à discriminer ces deux lettres), ce qui facilitera la lecture, l'écriture...

 

-Les mouvements plus fins des mains et des yeux, pour gagner en motricité fine, améliorer la lecture, l'écriture et toutes les praxies (ces séquences de mouvements ordonnées dans le temps et l'espace en vue d'un résultat attendu par exemple manger à la petite cuillère, se brosser les dents...)  

 

-Les mouvements encore plus fins de la bouche (respiration, succion, mastication et déglutition), fondamentaux pour bien manger, pour avoir une belle dentition, pour un langage bien articulé avec des phonèmes clairs (plus j'arrive à contrôle finement ma bouche, avec un bon feedback auditif, plus j'arrive à différencier le son "p" et "b", ce qui aidera pour la lecture et l'écriture).

 

Ces mouvements de la bouche ont un rôle majeur sur la posture équilibrée, la bonne gestion des émotions et du stress, l'expressivité, l'attention et la concentration soutenues. Bref, la bouche est d'un importance clé pour un bon développement et contribue à façonner en profondeur le câblage du cerveau. Cela rejaillira sur toute notre personne, au niveau des sphères corporelles, langagières et cognitives.

 

 

Chaque séance reprend à chaque fois l'intégralité des mouvements corporels, permettant ainsi une stimulation complète du système nerveux.

 

 

Quand une personne ne peut réaliser certains mouvements de façon active et autonome, je l'aide en guidant ces mouvements de façon passive afin de lui apporter le ressenti du mouvement juste. Avec répétition et régularité, nous essayerons d'installer et de fortifier ce mouvement.

 

Je récite des poèmes et chante des chansons rythmiques afin de stimuler l'audition, de donner une impulsion qui aidera à la synchronisation des mouvements, et de nourrir l'imagination. 

    

Pour créer de nouvelles connexions et permettre de nouveaux apprentissages, les séances sont répétées, régulières et rythmées.

 

Interview

Ecoutez une interview de Muriel Masson sur

 

Témoignages

Preview Padovan_1